Le jardin à la rue
Festival Internationnal des jardins de Chaumont-sur-Loire

Julien Maïeli et Germain Bourré

Le projet
Nous contacter

Les stores caducs
Le baobab
La rue
La pelouse
Le trottoir
Le Lagunage
image w610 x h480
texte w300 x h480 - marges = w280 x h460
La rue
La rue

Aujourd'hui, pour fabriquer nos routes, il est possible d'utiliser des matériaux écologiques aussi résistants que ceux que nous utilisons actuellement. Un enrobé, ici le « Compogreen », offre les mêmes propriétés que l'enrobé bitumineux sans la présence de goudron. Il est composé de gravillons mélangés à basse température avec des liants translucides obtenus à partir d'algues. Il en résulte des granulats de couleurs naturelles, pouvant cependant atteindre des teintes très vives par l'ajout de pigments. En abaissant la température de fabrication de cet enrobé, des économies d'énergies sont réalisées tout en diminuant les émissions de gaz à effet de serre.

Avec le soutien de :

Le Lagunage
Le Lagunage

Le long des trottoirs et de la rue, des stations de lagunage permettent de développer un écosystème autonome et de traiter les eaux de ruissellement. L'eau provenant de la rue et des gouttières n'est donc plus évacuée dans les égouts, mais est directement dégrillée, filtrée, et épurée avant d'être réutilisée par les plantes environnantes. Des plantes aquatiques et épuratrices habituellement peu présentes en milieu urbain prennent alors possession du paysage et créent une barrière naturelle entre piétons et voitures.

Avec le soutien de :

La rue
La pelouse

La pelouse, déjà présente en ville, pourrait l'être davantage et de manière plus accessible si elle résistait au piétinement des usagers. Ici, des caillebotis placés en suspension au dessus du gazon offrent une solution permettant aux piétons d'y accéder sans l'abîmer. Cet aménagement contribue au renouveau du paysage urbain grâce à ces rubans verts qui peuvent désormais venir rythmer toute la ville.

Avec le soutien de :

La rue
Le baobab

Inséré dans l'alignement d'arbres, le « baobab » offre plusieurs fonctions. Ce lampadaire autonome éclaire le trottoir et la rue grâce à ses feuilles en panneaux photovoltaïques alimentant des leds. De plus, sa base volumineuse permet de stocker un minimum de 500 litres d'eau issus des gouttières et de la station de lagunage ensuite redistribués aux plantes environnantes. Enfin il accueille des plantes d'alpageet de cueillette qui colonisent les trois branches.

Avec le soutien de :

La rue
Le trottoir

L'objectif est de proposer une vision différente de nos rues actuelles grâce à l'utilisation d'un matériau totalement recyclé et recyclable, UPM ProFi Deck. Ces lames en composite (mélange de copeaux de bois, papier et de plastique provenant du surplus de production complexes d'auto-adhésifs) se posent de la même manière qu'un plancher en bois. Elles ne sont pas glissantes et s'entretiennent facilement. Cette alternative offre une nouvelle possibilité de dessiner au sol nos espaces urbains par le biais par exemple de calpinages tressés.

Avec le soutien de :

La rue
Les stores caducs

Des stores végétalisés symbolisant l'emplace-ment de chaque fenêtre d'appartements ont été ajoutés à ce nouvel environnement urbain. Ils sont recouverts de plantes caduques tapissantes et grimpantes dont on exploite le cycle naturel. En été, la végétation s'empare des stores offrant de l'ombre, tandis qu'en hiver elle disparaît pour laisser entrer la lumière et la chaleur. Les stores végétalisés permettent également aux habitants ne disposant pas de balcon ni de jardin d'avoir de la végétation à proximité et de récolter mûres ou kiwis depuis leur fenêtre.

Avec le soutien de :

Le projet
Le projet

Dans un avenir proche, par choix et par nécessité, la biodiversité fera partie intégrante du monde urbain.
Et si le jardin de demain était la rue au point de revoir complètement son aménagement et changer le visage des villes de demain ?

LE JARDIN A LA RUE propose une vision pour l'avenir oú le jardin et la biodiversité deviennent les éléments structurels de la rue : des stations de lagunage longent les trottoirs, les plantes aquatiques prennent possession de l'espace urbain, créant une barrière de protection naturelle entre automobiles et piétons. Les lampadaires photovoltaïques se métamorphosent en "citernes-baobab" pour récolter et stocker les eaux de pluie. Les citadins circulent au dessus d'un tapis enherbé oú, seules les extrémités des pousses chatouillent les pieds dénudés... Les liants à base d'algues remplacent le bitume ; des lames de sol composites issues de rebus industriels recyclés constituent une zone de circulation piétonne. Des plantes grimpantes caduques tapissent les stores participant ainsi à la régulation de la température dans les habitats.

LE JARDIN A LA RUE se positionne à la croisée des chemins entre prospective et réalisme et propose une vision possible pour la rue de demain, en proposant des concepts prospectifs et une sélection de produits innovants.

Nous contacter
Nous contacter

Julien Maieli - architecte paysagiste
12 rue Vaucanson
93500 Pantin

Tel : 01 48 30 41 22
Fax : 09 55 42 16 35
Mobile : 06 67 30 47 32

www.jaucarre.com
julien@jaucarre.com





Germain Bourré - designer
64, boulevard de Charonne
75 020 Paris

Tel / Fax : 01 43 48 93 05
Mobile : 06 62 85 47 38

www.germainbourre.com
contact@germainbourre.com